Alm-Âne-Ach

Forum de discussion sur les Ânes
 
AccueilCalendrierS'enregistrerConnexionSite d'Alm-Âne-Ach

Partagez | 
 

 Le Chat de robdomy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Domy

avatar

Nombre de messages : 1205
Age : 66
Localisation : Loire (42) Parc Régional du Pilat
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: [color=blue]télépathie avec nos animaux[/color]   Lun 30 Jan 2006, 18:45

belles photos de vous tous!! Nous n'en sommes encore pas là, à la maison!!Mais je voudrais répondre à Raf: Oui, je sais que nous communiquons avec les animaux parfois à l'état de veille, parfois en dormant, la plupart du temps, inconsciemment, hélas.
J'ai gardé 15 ans une chatte qui vadrouillait la nuit et attendait chaque matin devant la porte que je la fasse rentrer et que je la nourrisse. Nous avions une relation extraordinaire; Les gens étaient stupéfaits de la voir monter sur un meuble pour être à ma hauteur et se lever face à moi, entourant ses pattes autour de mon cou et m'embrassant à n'en plus finir. bref. Une nuit j'ai fait un cauchemar: ma minette rentrait blessée, elle se traînait comme elle pouvait, le dos fracassé, et elle était si blessée qu'elle sentait mauvais. Je n'avais jamais fait ce type de rêve et ne l'ai jamais refait depuis. Au matin, très mal à l'aise, je suis descendue lui ouvrir. Elle était prostrée sur le paillasson, les reins fracassés, incapable de bouger et hurlant dès que je la touchais. Le véto appelé en urgence à la maison a dit qu'elle avait été choquée par une voiture et qu'elle avait de nombreux traumatismes. Elle est restée 6 mois avant de remarcher correctement; Mais cette nuit-là, elle m'avait appelé dans sa détresse, et je l'avais entendue...
Oui, les animaux et nous communiquons, surtout je pense si la relation entre eux et nous est forte. Le chat qui est monté sur Galipette a entendu la pensée de son maître et il a répondu à la demande.
C'est d'ailleurs pourquoi il faut faire attention, je crois, à ce qu'on pense ou ressent lorsqu'on est sur le dos d'un cheval ou d'un âne...
J'ai d'autres histoires de ce type, bien vraies, et cela mériterait peut-être un "topic" à part? Nos histoires vécues ou dans ce genre...
A bientôt et amitiés
Domy
Revenir en haut Aller en bas
galipette

avatar

Féminin
Nombre de messages : 313
Age : 35
Localisation : Lausanne, Suisse
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Le Chat de robdomy   Lun 30 Jan 2006, 21:46

ça fiche les frissons (d'émotion) ton histoire... il m'est arrivé une ou deux fois de rêver que ma Galipette était blessée mais heureusement cela ne s'est pas encore averé vrai ! Quand ça m'arrive, le matin même je passe un coup de fil à l'écurie ou alors je passe le soir en sortant du travail, histoire de me rassurer !

Comment va ta minette depuis ?

Je serais partante pour ouvrir une rubrique à ce sujet... J'ai perdu MA jument il y a 5 ans, elle s'en est allée pour les prairies éternelles suite à un accident que je ne pourrais jamais pardonner... j'y pense souvent... je la rencontre dans mes rêves parfois...

Il y a effectivement une autre manière (que les rêves) de communiquer avec les animaux : la pensée... mais au début, lorsqu'il ne nous est jamais rien arrivé, c'est difficile d'y croire...

Avec ma Zoum'lette, il m'en arrive d'autres : j'ai par exemple constaté que si je n'ai pas envie que qqn s'en approche, elle ne se laissera pas approcher et pourra même avoir une réaction hyper violente... j'en ai encore fait l'expérience dimanche (hier) !
Revenir en haut Aller en bas
Domy

avatar

Nombre de messages : 1205
Age : 66
Localisation : Loire (42) Parc Régional du Pilat
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Le Chat de robdomy   Lun 30 Jan 2006, 23:45

Merci de t'être intéressée à cette histoired'amour, j'ose dire...Ma minette depuis est partie chasser les souris dans le ciel, mais avant de partir, à l'âge de 15ans, elle m'a encore fait un beau cadeau. Elle déclinait depuis des mois et rien ne pouvait être fait. Elle tombait en avant, le nez par terre plusieurs fois par heure, et de plus en plus souvent. Ces"attaques cérébrales" se multipliaient, et je passais tout mon temps libre avec elle. Mais je travaillais, et je lui demandais, en pensée, de "tenir" jusqu'à mes vacances, pour que je puisse l'assister jusqu'au bout. En dépit de son état désespéré, elle a tenu, et j'ai passé quinze jours totalement avec elle. Je m'installais au jardin, dès le matin et jusqu'au soir, elle à côté de moi, et je lisais, lui parlais, la relevais dès qu'elle tombait en avant. Au bout de ce temps_là, un soir, elle a refusé de rentrer avec moi, et je n'ai pas voulu la forcer. J'avais compris. Le lendemain matin, elle était cachée sous un buisson, mourante. Je l'ai emmenée la mort dans l'âme chez le véto pour lui éviter une longue agonie, désespérée pourtant de déclencher sa mort moi_même. Dans la salle d'attente, elle vivait encore, d'un infime souffle de vie. J'étais désespérée, vraiment. Mais quand mon tour est venu, le véto l'a regardée et m'a dit: C'est inutile, elle est partie.
Je l'adorais, le mot n'est pas trop fort, et elle me le rendait bien. Elle m'a évité l'immense chagrin de provoquer son départ. c'était son dernier cadeau...
Que cette histoire n'attriste personne, même si je suis très émue en la racontant. C'est une belle histoire et qui n'est pas finie: elle était le chat de ma vie, et elle m'attend pour d'autres caresses...Rien de l'amour ne se perd jamais...
domy
Revenir en haut Aller en bas
anette

avatar

Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 102
Localisation : 11
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: ?   Mar 31 Jan 2006, 13:31

Pouu, elle fait bobo ton histoire.
J'ai perdu ma chatte préférée, Mouchette, il y a deux ans.
Elle était gris cendre et le soir elle venait dans mes cheveux et pédalait, ronronnait comme une dingue.
Un matin, je suis partie travailler, elle ne marchait pas droit. Le soir elle était morte ... empoisonnée. Elle avait deux ans.
C'est les chasseurs, ou ils les fliguent ou ils les empoisonnent.
Elle passait ses journées avec Iris l'ânesse, tout autour et Iris ne la coursait jamais.
J'ai beaucoup de chats mais pas souvent des relations comme avec elle.
Peut-être qu'elles chassent dans les nuages toutes les deux ....
Amitiés, anette
Revenir en haut Aller en bas
gamin50

avatar

Masculin
Nombre de messages : 903
Age : 63
Localisation : Pont Saint Martin 44
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Le Chat de robdomy   Mar 31 Jan 2006, 16:44

faut pas me raconter des histoires comme ça; je suis tout chamboulé.
C'est vrai qu'ils sont géniaux nos animaux.
Revenir en haut Aller en bas
Raf

avatar

Nombre de messages : 202
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Le Chat de robdomy   Mar 31 Jan 2006, 21:24

Salut les amis des chats, cat cat cat
Il me reviens en mémoire un livre que l'on m'avait offert d'Annie Duperey "Les chats de hasard".
Je pense qu'il vous plairait;

"Il m'est venu l'envie d'écrire un livre doux. Pas vraiment sur les bêtes mais plutôt autour, à propos des rapports que nous avons avec certaines d'entre elles. Pourquoi avons nous une telle faim de leur tendresse, de leurs qualités particulières?
Envie de rendre hommage, aussi, à ces personnes animales rares qui accompagnent parfois un temps notre existence et y apportent paix et simplicité."


Continuez de nous raconter les votres aussi....j'adore Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
camérone

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1463
Age : 67
Localisation : deux-sèvres, près de MELLE
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Le Chat de robdomy   Mer 01 Fév 2006, 16:28

Pour ton ti minou Domy, un texte que j'ai copié sur le forum des chiens :


A côté du Paradis pour les hommes il existe un endroit appelé
« Le Pont de l'Arc en Ciel »

Quand un animal a été le proche d’un humain et qu’il meurt, il va près du Pont de l'Arc en Ciel.

Il y a là de vertes prairies et des collines où ils peuvent gambader et jouer tous ensemble.

Il y a en abondance toutes les bonnes choses qu’ils aiment, de l’eau fraîche, du soleil et de la gaieté, et tout y est chaleureux et confortable.

Tous ceux qui ont été malades ou vieux recouvrent santé et énergie; Ceux qui ont subi de graves opérations, ont été estropiés ou mutilés, se retrouvent comme avant le drame qu’ils ont connu et reprennent leurs forces. Ils redeviennent comme nous nous les rappelons au temps rêvé des jours passés ensemble.

Près du Pont de l'Arc en Ciel, nos amis sont heureux à un détail près : Il leur manque quelqu’un de très proche qu’ils ont dû quitter.

Ils courent et jouent tous ensemble jusqu’au jour où l’un d’entre eux s’arrête soudain, le regard perdu dans le lointain ; Ses yeux brillent alors intensément et l'excitation et la joie le font trembler de tout ses membres, de tout son corps.

Soudain, il quitte le groupe avec lequel il joue, volant littéralement sur l’herbe verte, ses pattes le portant de plus en plus vite vers celui – ou celle - qui vient vers lui.

Il vous a vu et, quand finalement vous vous retrouvez, vous vous serrez joyeusement l’un contre l’autre pour l’éternité.

C'est l'heure des calins sans limite, vos mains caressent de nouveau la tête aimée et vous retrouvez le regard confiant de votre cher compagnon si longtemps absent de votre vie, mais pas de votre cœur et de votre esprit.

Alors vous traversez ensemble le Pont de l'Arc en Ciel.

(traduit de l'anglais, auteur inconnu)

love
Revenir en haut Aller en bas
Domy

avatar

Nombre de messages : 1205
Age : 66
Localisation : Loire (42) Parc Régional du Pilat
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Le Chat de robdomy   Jeu 02 Fév 2006, 00:08

Oh, quelle belle histoire, ma Tartine! que c'est gentil d'avoir recopié ce long texte! Cette vision des choses correspond tout à fait à la mienne, et c'est ce que je veux dire lorsque j'écris que rien de l'amour ne se perd jamais...Bien sûr que je la retrouverai ma minette et que nous les reverrons, ces aanimaux qui nous ont quitté, et que nous avons pleuré parfois plus que des humains...Ils faut dire que contrairement aux humains, les animaux eux, ne nous font du mal que sans l'avoir voulu! Et qu'il nous font tant de bien!!
En attendant, continuons à les aimer et à leur apporter tout ce dont ils ont besoin, et profitons bien de leur présence...
Bisous et encore merci
Domy
Revenir en haut Aller en bas
sylvie

avatar

Féminin
Nombre de messages : 212
Age : 41
Localisation : Isere
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Le Chat de robdomy   Sam 04 Fév 2006, 12:46

bouhhhh! c'est une bien belle histoire d'amour que celle de ta minette et toi, mais bien triste aussi.... Une histoire que seuls ceux qui aiment leurs animaux comme nous aimons les notres ici peuvent comprendre....
Quand des gens bien mauvais ont empoisonné mon berger allemand, j'étais inconsolable, je dormais chaque nuit la main sur la poitrine de Kali pour m'assurer qu'elle respirait encore, et la plupart des gens me disaient : "mais enfin ce n'est qu'un chien !!!"jamais personne n'a compris.... Tu as raison c'est vraiment de l'Amour qu'il s'agit !!!

Merci pour cette histoire, qui ravive certes les tristes souvenirs, mais qui reveille aussi tous les bons !
Revenir en haut Aller en bas
http://blogsperso.orange.fr/web/jsp/blog.jsp?blogID=161254
cécile

avatar

Féminin
Nombre de messages : 324
Age : 25
Localisation : 63 clermont
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: Le Chat de robdomy   Sam 04 Fév 2006, 15:02

ces histoires sont peu etre tristes mais sont vraiment très émouvantes...
c'est magique tout simplement

cécile
Revenir en haut Aller en bas
http://ccile63.skyblog.com
Carioline

avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 45
Localisation : Recey-sur-Ource
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le Chat de robdomy   Ven 29 Sep 2006, 23:08

Ma tite soeur a toujours eu un contact spécial avec les chats. Petite, elle était capable d'approcher nombre de chats "harets" (bon, moi, c'était plutôt les chiens-qui-aimaient-pas-les-enfants, que je pouvais approcher !). Mes parents, bien qu'aimant les z'animaux, ont toujours accepté qu'on en est "un peu", mais depuis la mort de notre premier chat Pénélope (tiens, en écrivant ça, je sais d'où me vient la drôle de manie de donner des noms féminins à mes chiens, et masculins à mes chiennes ! ! !), trop tristes, ils n'avaient pas voulu en reprendre.

Moi, pour faire plaisir à ma tite soeur, bien plus tard, j'étais allée lui chercher un chaton dans une famille de ma commune. Bon, j'avais inventé une histoire abracadabrante pour le faire accepter par mes parents, et Balzac a été adopté sans trop d'histoire. Il vivait en harmonie avec Tite soeur, qu'était quand même déjà grande, tout de même.

Comme j'étudiais sur Tours, je logeais dans la maison de campagne tourangelle des parents, et elle était venue passer quelques jours avec moi, laissant son minou à Papa-maman (chez lesquels elle vivait encore). Malheureusement, cette semaine-là, le chat a commencé à montrer des signes de faiblesses flagrantes. Il déclinait rapidement, mais il continuait à squatter la chambre de ma soeur.

Le véto n'avait rien trouvé, ma maman avait prévenu ma soeur que son chat n'allait pas bien, elle la tiendrait au courant de son évolution. Mais tite soeur ne pouvait pas non plus rentrer comme ça... Bref, pour pouvoir surveiller l'état du chat, ma mère l'avait prise avec elle, sur le lit parental. Jour après jour, elle le voyait s'affaiblir, mais il continuait à lutter. Pourtant, il souffrait indubitablement.

N'y tenant plus, elle fit le rapprochement entre l'absence de sa petite maîtresse et sa lutte contre la mort. Ma maman allait se résoudre à ramener la petite bête chez le véto pour l'ultime piqûre, mais elle a parlé doucement à Balzac, en lui disant que Peggy ne pouvait pas revenir tout de suite, qu'il ne devait pas l'attendre, qu'il pouvait partir de suite, qu'elle comprendrait et qu'elle préférerait qu'il parte "sereinement" plutôt qu'il l'attende trop longtemps en souffrant. A peine eut-elle fini cette phrase que Balzac s'en est allé chasser les souris du paradis...

Quand elle a appris la nouvelle à ma soeur, par téléphone, ma tite soeur est tombée dans les pommes... Sûre, qu'ils s'aimaient bien, ces deux-là...
Revenir en haut Aller en bas
http://chaussettes-et-sa-tribu.over-blog.com
Carioline

avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 45
Localisation : Recey-sur-Ource
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Le Chat de robdomy   Ven 29 Sep 2006, 23:18

Sinon, pour en revenir au sujet de départ, les "rêves-prémonition", j'ai vécu une drôle d'expérience, mais elle concernait un Z'humain.

Un de mes cousins, d'une dizaine d'années à l'époque, se battait contre une leucémie depuis de nombreux mois. Une nuit, en vacances dans cette fameuse maison tourangelle, couchée dans la chambre-dortoir qui nous accueillait encore la "famille" entière (papa-maman-les deux filles), je n'arrivais pas à dormir.

Discrètement, je pris ma lampe de poche et laissais courir mon inspiration (adolescente, puis jeune adulte, j'écrivais -je n'ose plus dire "j'écris" car je suis moins prolixe aujourd'hui- quelques poèmes). C'était l'histoire d'un petit oiseau tombé du nid que je couchais sur papier. Lorsque j'ai eu fini d'aligner mes quelques "vers", je me suis sentie mal à l'aise. Je me rendais compte qu'inconsciemment, j'avais écrit ce texte en pensant à mon cousin, dont on n'avait pas eu particulièrement de nouvelles ces derniers temps. L'oisillon mourant à la fin du poème, j'ai songé un moment que je faisais mourir mon cousin. J'ai chiffonné mon papier, ai éteins ma lampe, et ai essayé de me rendormir.

Le lendemain, dans la matinée, ma tante appelait sa soeur, ma mère donc, pour la prévenir que Medhi, mon petit cousin, était décédé. Troublée par la nouvelle, j'ai mis quelques temps à informer ma famille de l'histoire de mon poème. J'ai fini par le faire, ma Maman a raconté le fait à sa soeur, qui a tout de suite voulu que ce poème orne la tombe de mon cousin. Mon texte est parti quelque part en Afrique du Nord, pour être traduit en Arabe et mis en enluminure sur une jolie plaque de pierre. Le résultat était superbe. Si superbe que la plaque a été rapidement dérobée... Mais le poème, lui, est restée sagement couché, recopié sur l'un de mes nombreux cahiers de brouillon qui protègent mes Peaux Aimes...
Revenir en haut Aller en bas
http://chaussettes-et-sa-tribu.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Chat de robdomy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Chat de robdomy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "s'entendre comme chien et chat"
» Tête de chat déformé, déjà vu ça ?
» Quelques conseils suite à l'adoption d'un chat
» chat qui vomi
» Husky et chat?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alm-Âne-Ach :: Le coin des Ânes :: Vi c'est nous les grandes et moins grandes N'oreilles :: Histoires d'Ânes'imaux..........-
Sauter vers: