Alm-Âne-Ach

Forum de discussion sur les Ânes
 
AccueilCalendrierS'enregistrerConnexionSite d'Alm-Âne-Ach

Partagez | 
 

 La dure loi du karma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Séthys

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1819
Age : 67
Localisation : beuzeville Eure
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: La dure loi du karma   Dim 12 Fév 2012, 19:14

La dure loi du karma MO YAN éditions du seuil



Selon la « dure loi du karma » Ximen Nao est condamné a être réincarné en animal

Il sera âne, bœuf, cochon, chien et singe. Il revient sans cesse sur ses propres traces et auprès de ses descendants, partageant leur quotidien. Témoin discret et acteur décalé, comique et déguisé , il suit , cinquante ans durant de la « libération maoïste à notre époque en passant par la révolution culturelle le destin d’une communauté de paysans

Comme au sortir des enfers il a refusé de boire le contenu du bol amenant oubli des souffrances, tourments et haines passés, à son retour sur terre il est âne avec ses souvenirs humains .

Je ne peux résister au plaisir de vous faire partager 2 passages de sa vie d’âne



….. en tant qu'âne mâle ce qui m'intéresse, c'est surtout l'ânesse devant moi. Elle est plus âgée, elle a l'air d'avoir entre cinq et sept ans. On peut en gros déterminer son âge grâce au creux au-dessus de ses yeux, quant à elle, il lui est plus facile encore de deviner le mien. N'allez pas croire que, du fait que je suis la réincarnation de Ximen Nao, je sois le plus intel­ligent des ânes de la terre, même si je me suis laissé prendre effecti­vement un temps à cette illusion. Peut-être elle, de son côté, par le même phénomène de réincarnation, a-t-elle été quelque haut person­nage dans sa vie antérieure. À ma naissance j'avais le poil gris, il a foncé au fil des mois, et sans ce pelage noir mes sabots ne seraient pas aussi éblouissants. Elle a la robe grise, la taille assez élancée, les traits plutôt fins, les dents très bien alignées, quand elle avance sa bouche pour me manifester de l'amitié, je sens un parfum de tourteau de soja et de son de blé passer entre ses dents. Je sens aussi une odeur trou­blante et, en même temps, la chaleur qui l'habite, l'ardent espoir que je la monte. Alors ce même désir grandit en moi. Le maître dit :

« Chez vous aussi, là-bas, on a mis en place une coopérative ?

- On a le même chef de région, comment pourrait-il en être autre­ment ? » répond Huahua posément.

Je passe derrière l'ânesse, peut-être a-t-elle pris elle-même l'initia­tive de m'offrir sa croupe. L'odeur de son émoi se fait plus forte, je renifle, j'ai la sensation qu'un alcool violent pénètre dans ma gorge, je ne peux m'empêcher de lever la tête, de montrer les dents, les narines fermées, pour que l'odeur ne s'échappe pas, en une superbe posture qui fait chavirer le cœur de l'ânesse. En même temps mon sexe se dresse vaillamment, si raide qu'il bat mon ventre. C'est l'occasion ou jamais, surtout ne pas la laisser échapper, …………

…….Je ne peux pas non plus parler de guerre, car elle transforme les ânes en moyens de transport, chargés de mitrailleuses et de balles, ils avancent bravant le feu ennemi. En temps de guerre, le superbe et vigoureux âne noir que je suis échappe­rait difficilement à l'enrôlement comme âne de l'armée.

Vive la paix ! Pendant les périodes de paix, un âne a tout loisir de se rendre à un rendez-vous galant avec l'ânesse dont il est épris. Le Lieu a été fixé sur le bord de la petite rivière, à cet endroit l'eau est vive et peu profonde ; sinueux comme un serpent d'argent, le cours d'eau reflète la lueur de la lune et des étoiles. Il y a aussi les insectes d'automne qui chantent tout bas et la fraîcheur du vent du soir. Je saute en contrebas de la route de terre et marche sur la grève, je me tiens debout au milieu de la rivière, l'eau recouvre mes quatre sabots. Les souffles humides assaillent mes naseaux, j'ai le gosier desséché, j'ai soif. Après m'être désaltéré un peu de cette eau douce et claire, je n'ose continuer à boire car, après, je vais devoir galoper, et mon ventre fera des glouglous. J'atteins l'autre rive, je suis un petit sentier qui serpente, disparaissant pour réapparaître dans les bosquets de tamaris, je franchis une dune de sable et me tiens en haut de la pente, son odeur afflue soudain, si violente, si pénétrante. Mon cœur bat à tout rompre, frappe mes côtes, je sens mon sang déferler, je suis au comble de l'excitation, je ne peux braire longuement, je lance juste quelques appels brefs. Mon ânesse adorée, mon trésor, toi, ma précieuse, toi, si chère, toi, mon ânesse adorée. Je voudrais t'enlacer, t'enserrer entre mes quatre pattes, embrasser tes oreilles, tes yeux, tes cils, le dessus de tes naseaux d'un rosé tendre, tes lèvres pareilles à des pétales ; ma douce, mon trésor, j'ai peur que mon souffle ne te brûle, de te réduire en miettes en te montant, mon ânesse aux tout petits sabots, tu es déjà si proche. Mon ânesse aux tout petits sabots, si tu savais comme je t'aime !

Je galope en direction de l'odeur, à mi-hauteur de la dune je découvre un spectacle qui me fait un peu peur. Mon ânesse fonce tête baissée parmi les tamaris, tourne en rond, se cabre, pousse de longs braiments pour impressionner l'adversaire, elle n'ose s'arrêter, même un instant, devant elle, derrière elle, à ses côtés, deux gros loups grisâtres. Sans la moindre précipitation, à une allure régulière, parfois l'un devant, l'autre derrière, ils se répondent, parfois ils coopèrent, un à chaque flanc, ils latent le terrain, font semblant de lancer des assauts. Sournois et perfides, avec patience, ils s'emploient à épuiser les forces physiques et mentales de mon ânesse, attendant qu'elle tombe au sol, alors ils se jetteront sur elle, la mordront à la gorge pour boire son sang, puis ils lui ouvriront le poitrail et dévoreront ses viscères. Pour un âne, tomber la nuit dans les dunes sur deux loups qui chassent ensemble, c'est la mort assurée. Mon ânesse, si tu ne m'avais pas rencontré, ce soir tu n'aurais pu échapper à cette infor­tune, c'est l'amour qui va te sauver. Existe-t-il en ce monde une autre situation qui peut conduire un âne, au mépris de la mort, à s'élancer vaillamment ? Aucune autre, il ne peut y en avoir d'autre. Moi, l'âne Ximen, je pousse des braiments et me rue en opérant une insertion oblique, je galope tout droit sur le loup qui se trouve derrière elle. Mes sabots et mes pattes chargés de sable soulèvent des nuages de poussière……..
Revenir en haut Aller en bas
https://picasaweb.google.com/dessabotsetdesmots
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dure loi du karma   Dim 12 Fév 2012, 20:35

Merci Séthys!
Revenir en haut Aller en bas
mumy
modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2935
Age : 58
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La dure loi du karma   Dim 12 Fév 2012, 21:20

Très joli partage !!! Merci beaucoup Wink

_________________
Mumy
"Desperate Framboises"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dure loi du karma   Lun 13 Fév 2012, 09:28

Quand on dit que l'amour donne des ailes ce n'est pas une légende.
Merci pour ce passage
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La dure loi du karma   Lun 13 Fév 2012, 12:14

bisoux2 Et alors ? il a sauvé l'anesse des loups ???
Revenir en haut Aller en bas
Séthys

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1819
Age : 67
Localisation : beuzeville Eure
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: La dure loi du karma   Mar 14 Fév 2012, 14:44

tu voudrais bien savoir hein!!! Rolling Eyes

demain je vais essayer de te scanner la suite
Revenir en haut Aller en bas
https://picasaweb.google.com/dessabotsetdesmots
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dure loi du karma   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dure loi du karma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La dure loi du karma
» mon male a chier dans mon bain pis cétais vraiment dure !?!
» besoin de conseil sur l'eau , nitrate ou dure ??
» Quel nain dans une eau plutôt dure?
» combien dure la premiere mue ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alm-Âne-Ach :: Le coin des Ânes :: Vi c'est nous les grandes et moins grandes N'oreilles :: L'âne et la mule représentés dans.....-
Sauter vers: